Menu

Una Educación sin Fronteras


Interview avec Mme. Jalila Ronchini, nouvelle Directrice Cycle Élémentaire et Primaire


Rédigé le Viernes, 29 de Julio 2022 à 11:21 | Lu 224 commentaire(s)


Mme. Ronchini, Pouvez-vous nous raconter votre parcours?
Oui, avant d'avoir ce poste, j'étais directrice dans une école près de la ville de Montpellier en France ; cette école avait 17 classes et presque 500 élèves. Je suis enseignante depuis 1996, donc ça fait presque vingt ans que je suis enseignante. J'ai enseigné 9 ans au lycée français de New York et je suis moi-même ancienne élève d'un lycée français à l'étranger : j'ai fait toute ma scolarité dans le lycée français d'Alger en Algérie. J'étais aussi formatrice pour les enseignants pendant 4 ans, j'étais formatrice spécialisée pour les langues vivantes : J'étais enseignante de primaire et ensuite je me suis spécialisé pour devenir formatrice pour les enseignants (j’ai formé des enseignants pour enseigner). Ma spécialité, c'était la didactique des langues vivantes. Ma spécificité, c'est l'anglais, mais c'est transférable pour l'espagnol, le français langue étrangère. Et ensuite je suis devenue directrice d'école parce que j'avais le projet de partir à l'étranger, d'avoir une mission comme ici. Et je suis très contente d'avoir été recruté au LJDA.


Votre motivation ou projet pour venir au LJDA ?
En fait, nous sommes une famille très internationale. Mon marie est argentin et américain. Moi-même je suis franco algérienne. On avait le projet de partir pour que je puisse travailler à l'étranger. Donc j'ai fait plusieurs demandes en différents endroits et on m'a proposé Valparaiso. Et pour nous, c'était cohérent puisque mon mari est de l'Amérique du Sud, et que je voulais que mon fils connaisse, puisqu’on vient avec notre enfant. C'est une motivation personnelle, quelque chose de très important pour nous et on est très content d'être arrivé au Chili ; c’est la première fois pour nous dans ce beau pays, tout est nouveau, une aventure.

Avez-vous quelques paroles pour adresser à la communauté LJDA ?
Je suis très contente de rejoindre l'équipe, de rejoindre cette équipe dynamique avec des élèves qui sont motivés pour apprendre le français. J'espère vraiment me mettre au service de l'équipe et des élèves.
Et puis aussi, je suis très disponible pour les parents. Pour moi, c'est très important de rassurer les parents, d'être présente et d'être à leur écoute. J'ai beaucoup parlé avec Anne-Gaëlle Soyer (ancienne directrice du premier cycle) et aussi avec madame la proviseure, de façon à être opérationnelle le plus rapidement possible. S'il y a le moindre souci, il faut venir me voir parce que je suis là pour écouter et pour faciliter les choses au maximum.

 

 
Mme. Ronchini, ¿puede hablarnos un poco de su trayectoria?
Bueno, antes de conseguir este trabajo, era la directora de una escuela cerca de la ciudad de Montpellier, en Francia, la cual tenía 17 clases y casi 500 alumnos. Soy profesora desde 1996, así que llevo casi veinte años enseñando. He enseñado durante 9 años en el Instituto Francés de Nueva York y yo misma soy una antigua alumna de un liceo francés en el extranjero: toda mi escolarización la he hecho en el Instituto francés de Argel, en Argelia. Soy franco-argelina, es decir, francesa con orígenes argelinos. También fui formadora de profesores durante 4 años, especializada en lenguas modernas: Fui profesora de primaria y luego me especialicé para ser formadora de profesores (formé a profesores para enseñar). Mi especialidad es la didáctica de las lenguas modernas. Mi especialización es el inglés, pero es transferible al español y al francés como lengua extranjera. Y luego me convertí en directora de escuela porque tenía el proyecto de ir al extranjero, de tener una misión como la que obtuve aquí. Y estoy muy contenta de haber sido contratada en LJDA.
¿Su motivación o proyecto para venir a la LJDA?
En realidad, somos una familia muy internacional. Mi marido es argentino y americano. Yo mismo soy franco-argelina. Teníamos el proyecto de irnos para que yo pudiese trabajar en el extranjero. Así que hice varias solicitudes en diferentes lugares y me ofrecieron Valparaíso. Para nosotros fue coherente porque mi marido es de Sudamérica y yo quería que mi hijo conociera, ya que venimos con nuestro hijo. Es una motivación personal, algo muy importante para nosotros y estamos muy contentos de haber llegado a Chile; es la primera vez para nosotros en el país, todo es nuevo, una aventura.
¿Tiene alguna palabra para la comunidad de la LJDA?
Estoy muy contenta de unirme al equipo, de unirme a este equipo dinámico en una escuela con alumnos motivados por aprender francés. Realmente espero ser útil para el equipo y los estudiantes.
Y, además, estoy muy disponible para los padres. Para mí es muy importante tranquilizar a los padres, estar presente y escucharlos. He hablado mucho con Anne-Gaëlle Soyer (antigua directora del primer ciclo) y también con la rectora, para ser operativa lo antes posible. Si hay el más mínimo problema, es necesario (para los apoderados) venir a verme porque estoy ahí para escuchar y facilitar las cosas al máximo.